TimeTaxi – Un taxi anglais Beardmore sur l’Ile de Wight

archéologie, histoire, TimeTaxi, Ile de Wight, taxi anglais, événement
 
taxi anglais, Beardmore, Ile de Wight, Grande-Bretagne, Royaume-Uni, archéologie, histoire projet, événement

Ceci est l’histoire du taxi anglais « Daisy » de TaxiFun.

Daisy est un ancien taxi anglais Beardmore, des années ’60, juste apres le taxi londonien modèle FX 3 et juste avant les modèles du taxi anglais FX4, l’icône des rues de Londres.

Elle a fait partie de notre écurie pendant des années, avant de prendre sa retraite avec un retour aux sources: Elle est retournée au Royaume-Uni, sur l’Ilde de Wight précisément.

Une retraite pas vraiment complète, car elle remplit dorénavant une fonction bien particulière, voici son histoire, racontée par Owen Cambridge, son nouveau propriétaire:

« TimeTaxi est une célébration unique de la découverte des paysages riches en histoire de l’Ile de Wight.

Le projet cherche à reconstituer l’exploration du paysage originel de l’Ile entreprise en 1948 par Dr. Jack Jones, en utilisant la voiture que lui il utilisait: Un Black London Cab, un taxi anglais noir.

Le projet est conçu pour effacer toute barrière sociale, économique, de santé ou d’éducation pour accéder au paysage historique de l’Ile, en faisant participer les groupes couramment exclu de ce genre de projet. En enlevant ces barrières, le projet créera une nouvelle audience pour le patrimoine de l’Ile et développe l’appartenance à l’histoire du paysage historique.

TimeTaxi a été conçu pour être le frontispice d’une plateforme digitale plus large, dans le but de créer une narration continue de la découverte. Avec une présence basée sur internet, en créant une voie interactive de participiation.

Le modèle du taxi anglais choisi pour le projet:

1963 Beardmore Paramount Taxi MK 7 (Notre Daisy!)

Equipements du taxi anglais:

Tablettes avec GPS affichant la cartographie historique en superposition directe, avec accès multi-média aux images et films, avec un lien direct vers les pages internet de TimeTaxi, y inclus le journal web.

Le Isle of Wight Archaeology Discovery Centre (Centre de la Découverte Archéologique de l’Ile de Wight) prête des objets selon le thème du jour.

Intégré dans le taxi-signe sur le toit, un projecteur LCD affiche des images statiques durant les événements publics.

TimeTaxi est réalisé par des archéologues professionnels qualifiés.

La décision prise l’année dernière d’investir dans un nouveau véhicule a été un changement radical pour le projet. L’investissement a été important pour acquérir et remettre en service un taxi anglais  1963 Beardmore Paramount Mk 7 de 1963. Il a fallu pas moins de  100 heures de travail pour la remise en route mécanique. (Eh oui, notre Daisy était une déco de garage chez TaxiFun…)

Nous savions dès le départ que faire tomber des barrières au profit d’une expérience partagée de l’histoire était la prérogative du projet TimeTaxi. Mais au fur et a mesure que le projet avançait, il est devenu de plus en plus évident que c’est possible de guider la  conversation vers une discussion plus en  profondeur, en  posant la question suivante: ‘Que ressentez vous face à ceci?’ La question nous invite à la contemplation de l’objet ou du paysage, et il n’y a pas de réponse erronée.

Le participant est ainsi autorisé à s’impliquer sur le niveau personnel, ce qui rend bien souvent l’objet déclencheur d’un souvenir intime, d’une histoire personnelle ou encore de la question à savoir qui a fabriqué l’objet  et quelle était son utilisation.

L’équipe de Timetaxi écoute et encourage les participants, tout en expliquant les contextes archéologiques dans le dialogue.

L’impacte du véhicule a amplifié l’effet de la découverte et renforce le caractère authtentique du récit. La voiture comme un objet [historique] en elle-mêmecrée des liens avec les objet du musée qui sont montrés et avec l’invitation d’envisager une nouvelle manière d’approcher les matières de la culture dans les musées. Cest-à-dire, le Taxi anglais est le produit fini; son apparence est le reflet des besoins et attentes de ses premiers usagers. En regardant ensuite de la même manière une hache en silex vieille de 27000 ans,  nous commençons à tirer des conclusions sur les gens qui l’ont faite et utilisée.

Les objets sont choisis à chaque événement selon le thème.  La collection actuelle se concentre sur l’identité, et comment une identité est transmise par les objets que nous fabriquons ou  utilisons.

Dans la théorie  archéologique, nous parlons de structuration d’identité via une culture matérielle

La même discussion peut être menée sans le langage académique. De cette manière, les participants peuvent prendre part à des interrogations archéologiques de toute actualité.

Le projet a débuté au mois de mai, et depuis nous avons personnellement parlé à plus de 3000 personnes lors des événements TimeTaxi. Le projet continuera toute l’année et sera appuyé par des vidéos sur YouTube, pour diffuser le plus largement possible l’effet Timetaxi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *